Dans la communication, le plus compliqué
n’est ni le message, ni la technique, mais le récepteur.